Compta-Start-Up.com - iAn-Up - Budget prévisionnel de votre start-up : mode d’emploi

Budget prévisionnel de votre start-up : mode d’emploi !

Le budget prévisionnel est un outil incontournable pour le lancement d’une start-up. Les présentations ont déjà été faites dans le cadre d’un précédent article. Reste à savoir comment concrètement établir un tel document ? L’équipe comptable iAn-up vous informe.

Budgétiser votre projet de start-up, c’est anticiper les frais…

Compta-Start-Up.com - iAn-Up - Mode d'emploi du budget prévisionnel de votre start-up

Pour construire un budget prévisionnel fiable et représentatif, il convient tout d’abord de dresser une liste exhaustive des catégories de dépenses puis d’y associer à chaque fois un certain montant. Dans le cas particulier d’une start-up, on retrouvera le plus souvent les frais suivants :

  • Les dépenses d’investissement :
  • L’investissement est une opération économique qui a lieu lorsque vous faites l’acquisition de biens durables, c’est-à-dire destinés à être utilisés pendant plusieurs exercices comptables.

    Il s’agira par exemple de matériel informatique, de logiciels neufs mais également d’équipements mobiliers ou bien encore, de frais liés à l’agencement matériel de la start-up.

  • Les dépenses de fonctionnement :
  • L’activité d’une start-up entraîne des dépenses quotidiennes d’exploitation qu’il convient de budgétiser en amont.

    Ce sera notamment du petit matériel de bureau mais aussi les factures d’eau, d’électricité, de téléphone, d’internet, la maintenance informatique, les différents abonnements… Les charges de personnel et de transport relèvent également des frais de fonctionnement.

  • Les dépenses de gestion et de divers et imprévus :
  • Il est d’usage de prévoir 10 % du total obtenu pour les frais de gestion. De même, on affecte généralement 5 % du total au poste divers et imprévus afin de couvrir les dépenses non maîtrisables telles que par exemple, l’inflation ou bien encore, les taux de change.

… Et prévoir les recettes pour couvrir les dépenses de votre start-up

Une fois listés les frais liés au développement de votre start-up, il convient d’établir les recettes permettant de financer ces dépenses et dégager rapidement une marge bénéficiaire.

Attention

Soyez réaliste à ce stade, on a tôt fait de grossir les chiffres lors d’une projection financière !

Pour chaque recette identifiée, il convient alors de préciser si elle est acquise ou seulement sollicitée (créance non encore recouvrée). C’est l’une des raisons qui explique que le budget prévisionnel d’une start-up soit de nature dynamique et soit amené à évoluer au cours de l’exercice comptable.

Quoi qu’il en soit, la capacité d’autofinancement de la start-up doit apparaître clairement. Et dans l’hypothèse d’un financement externe, une levée de fonds par exemple, nous vous recommandons d’obtenir un engagement écrit des investisseurs précisant l’accord obtenu et ses garanties.

Bon à savoir

i

Si vos prévisions de recettes s’avèrent insuffisantes pour couvrir les dépenses de votre start-up, il convient alors d’ajuster les investissements ou bien encore, de reprendre votre politique managériale.

A contrario, si vous constatez un écart bénéficiaire, alors il peut être judicieux de récompenser vos collaborateurs en leur attribuant des primes exceptionnelles ou en accordant des bonus à vos commerciaux.

À propos de l'auteur: Exentys

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.