iAn-up - Compta-Start-Up - Commissaires aux comptes - Missions contractuelles

Le champ d’intervention du commissaire aux comptes est défini par la loi. Mais au-delà d’un tel cadre légal, l’auditeur peut réaliser des prestations dans votre start-up sur la base d’un contrat appelé lettre de mission, principalement des audits ciblés, ou bien encore des attestations portant sur des informations comptables.

Les audits réalisés à titre conventionnel par le commissaire aux comptes pour votre start-up

L’auditeur légal d’une start-up peut être amené à réaliser, à la demande de cette dernière, des travaux en vue de délivrer des rapports répondant à des besoins spécifiques.

En effet, en dehors de ses obligations légales, une start-up peut avoir besoin de produire des informations financières ayant fait l’objet d’un contrôle externe permettant de renforcer leur crédibilité et la sécurité pour l’utilisateur.

En tant que dirigeant de start-up, vous avez dans ce cas la possibilité de demander un rapport d’audit ciblé, rédigé par un commissaire aux comptes. Celui-ci réalisera alors l’examen idoine et s’il s’avère favorable, délivrera un écrit exprimant une « assurance élevée » que les informations considérées ne comportent aucune anomalie significative.

Attention

Cette prestation conventionnelle fournie par l’auditeur doit cependant rentrer dans le cadre des diligences directement liées à sa mission légale et doit en outre respecter le Code de déontologie de la profession.

Les attestations délivrées par le commissaire aux comptes au profit de votre start-up

Au-delà des cas prévus par les textes légaux et réglementaires, une start-up peut également demander à un auditeur, sur la base d’une lettre de mission, de lui fournir une attestation portant sur des informations particulières.

Cette intervention conventionnelle doit à nouveau entrer dans le cadre des diligences directement liées à la mission de commissaire aux comptes.

L’attestation porte alors sur des informations établies par la direction de la start-up et ayant un lien avec la comptabilité de l’entreprise ou plus largement, avec des données sous-tendant cette comptabilité. L’attestation prend la forme d’un écrit daté et signé par le commissaire aux comptes auquel est joint le document fourni par le dirigeant. Elle rend compte du niveau d’assurance, plus ou élevée, inhérent aux informations considérées.

Bon à savoir

L’auditeur légal est également compétent pour réaliser des « examens limités » au service de votre start-up. L’équipe iAn-up est à votre disposition pour davantage d’informations sur ces prestations complémentaires.